Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Carte graphique MSI Radeon RX 6700XT Gaming X 12 Go ...
Voir le deal
889.90 €

Partagez | 
 

 SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyMer 11 Jan - 11:20




Encore un jour comme les autres, un jour où je dois me rendre à mon boulot, alors que normalement je suis à la retraite. Et oui, comme beaucoup de Londoniens, j'ai été touché part le drôle de vœu formulé part un gamin de la ville. Je ne vais pas dire que retrouver ma jeunesse m'énerve, mais la seule chose qui m'ennuie dans cette histoire, est le fait que je dois retravailler. Comme si je n'avais pas assez bossé toutes ces dernières années... Mais bon c'est la vie et je n'y peux pas grand chose. Heureusement pour moi, j'avais eu très peu d'intervention durant la matinée, ce qui fait que la plupart du temps j'étais resté dans la salle de repos. Voir mes collègues courir après le temps, pour être certains de réussir à tout faire, me faisait sourire. C'était bien l'une des seules choses qui n'avait pas changé avec les années. Le stresse faisait toujours partie de la vie des médecins et des infirmières et je me demande même, si cela n'a pas empiré. Ça, je le verrais bien avec le temps, car à ce que j'ai compris, le vœu allait durer quelques temps. Mon regard n'arrêtait pas de se poser sur l'horloge de la pièce, priant pour que mon heure de pose arrive bientôt, car de là à ne rien faire, je préférais encore aller me balader dans les rues de la ville et faire de nouvelles rencontres. Finalement, au bout de la centième fois, l'heure de ma pause était enfin arrivé et se fut donc avec un long soupir de soulagement que je me levais du sofa pour prendre ma veste. Je saluais mon collègue et sortit rapidement de la pièce et ensuite de l'hôpital.

La ville était inondée de soleil, c'était donc la journée parfaite pour se promener dans les rues bondées de la ville, tout en mangeant un sandwich ou autre repas à manger sur le pouce. Mon choix fut vite fait et comme quasiment tous les midis, je pris un hot dog avec un grand coca. Le repas n'était pas du tout équilibré, mais n'ayant qu'une petite pause, je me voyais mal aller me poser dans un restaurant. Observant les diverses personnes qui passaient à côté de moi, je me demandais si j'allais rencontrer une personne que je connaissais. Il faut dire que maintenant reconnaître les personne qu'on connait devient difficile, parce que tout le monde a rajeunit et on ne reconnait pas forcement tout le monde. Au bout d'une dizaine de minutes de marche, mon regard croisa celui-ci d'une séduisante jeune femme et je sus directement que je l'avais déjà vu et surtout déjà parlé, mais je ne savais plus du tout dans quel contexte. Je m'arrêtais au milieu du trottoir, essayant vainement de retrouver le dernier bout du puzzle, mais rien n'y faisait. Je restais donc là, planter au milieu de la rue comme un imbécile, me demandant si je devais aller la saluer ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyMer 11 Jan - 12:49





« Le hasard peut bien faire les choses
de temps en temps. »
AU journal, c'était la poudrière. Tout le monde s'affairait à son travail et je n'échappais pas à cette règle. Ce matin ? J'avais eu affaire au boss de notre étage connu pour avoir décroché la récompense du journalisme pour cette histoire de tueurs en série en plein Londres, celui-là même qui à chaque fois tentait vainement de décrocher un rendez-vous avec moi. La sentence ? Un rire et j'étais partie, non sans m'être excusé de ne pas avoir la possibilité de diner avec lui. Il s'agissait tout de même de mon patron. Et je n'avais nullement envie de me mettre dans un merdier sans nom. A éviter... C'est donc après avoir également appelé chacune de mes sources que je n'avais aucune information intéressante et coïncidant avec mon article actuel que j'avais vainement tenté d'avoir l'appui de la police. Sans aucuns résultats bien entendu. Un instant, appeler mon grand-frère avait traversé mon esprit de journaliste déterminé, mais bien vite, je me rendis compte que ça risquerait de lui attirer des ennuis si je venais à faire cela. Même si je ne doutais nullement qu'il me dirait tout ce que je voudrais savoir. Seulement je m'y refusais. Au pire, il me restait plus qu'à faire tourner la tête d'un séduisant flic et de m'en faire un super pote. Encore là, mon intégrité risquait d'en prendre un coup et la sienne aussi si il venait à se faire choper. Que c'était difficile de s'aider des forces de l'ordre... Finalement, c'est en revoyant tout ce que j'avais déjà que je me décidais à aller sur le terrain, là au moins j'apprendrais plus de choses. Et cela me permettra sans nul doute à avancer dans tout ça. J'étais définitivement trop buté par demander l'aide du patron.

Finalement, me levant de ma chaise, prenant ma veste et mon sac, il m'avait suffit de prévenir le patron de mon intention d'aller aux alentours du lieu du crime et d'avoir fait transférer les potentiels appels sur mon poste personnel sur mon portable pour pouvoir quitter la tour du bureau sans me prendre plus que cela la tête. C'est donc en faisant claquer les talons haut de mes escarpins que je marchais dans les rues de West end, consciente que chez moi n'était pas par là et surtout que je n'avais aucune envie de manger dans mon appartement que j'avais acheté à un vendeur ambulant un hot-dog lorsque je sentis un regard sur moi et que je tentais tant bien que mal de ne pas finir recroquevillé en position foetale, il me fallut quelques secondes pour que mes yeux se posent sur un géant brun qu'il me semblait avoir déjà vu quelque part. Soufflant en me rappelant que ce détraqué qui m'avait enlevé était mort, une balle dans la tête par mon charmant grand-frère, il me fallut trente secondes à tout cassé pour me rappeler d'où je le connaissais. Que m'avançant vers lui, je finis par le rejoindre. « Bonjour... Seriez-vous celui qui s'est occupé de moi à la suite d'un enlèvement ? » Il me semblait que je ne me trompais pas, ayant une mémoire assez fine, il était soit l'ambulancier qui m'avait rassuré dans l'ambulance soit le médecin qui m'avait soigné. Au choix. C'était en tout cas dans cette fameuse journée que je l'avais vu, j'en étais certaine. « Je tenais en tout les cas à me présenter. Je m'appelle Siobhan Hartman. Et je vous remercie de l'aide que vous m'avez apporté ce jour là. » Lui dis-je avec un sourire éblouissant tandis que je lui tendais la main.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyMer 11 Jan - 13:31




Je ne savais pas réellement pourquoi, mais je m'attendais à tout instant que mon bipeur sonn e a tout moment, m'annonçant qu'une catastrophe venait de se produire et que je devais me rendre sur les lieux. Être médecin/ambulancier n'était réellement pas facile, mais je n'avais pas à me plaindre, car mes horaires étaient plutôt sympas et surtout j'aimais mon métier. Depuis tout petit je rêvais de sauver des vies et n'étant pas arrivé à entrer dans la police, je m'étais orienté vers la médecine. Le métier était beaucoup moins dangereux mais tout autant passionnant. Un sourire sur les lèvres, je me plongeais lentement dans mes souvenirs, esquivant les personnes pressées qui me passaient d'un côté et de l'autre. Je mangeais tranquillement mon hot dog qui refroidissait à une allure affolante, pendant que mon coca perdait lentement ses bulles. Ah franchement, manger et penser en même temps ce n'est réellement pas pour les garçons. Je me demande bien comment les filles peuvent y arriver. Et encore, elles arrivent à faire une troisième chose en même temps. Plus j'essayais de les comprendre et moins j'y arrivais et pourtant j'en avais vécu des choses durant mon anciennes vie...

Se fut à cet instant précis qu'une jeune femme me tira de mes pensées et m'y fis replonger quasiment autant rapidement, mais pas pour les mêmes raisons. Elle, je l'avais vu récemment, je lui avais même parlé mais malheureusement je ne sais plus du tout dans quel contexte. Ah franchement, cette mémoire me faisait défaut même en étant une nouvelle fois jeune. Je me doutais qu'arrêté ainsi au milieu du trottoir, je devais avoir l'air bête, mais c'était plus fort que moi. Je devais absolument savoir qui elle était, mais je ne savais pas comment m'y prendre. Les secondes puis les minutes passèrent sans que je ne bouge d'un centimètre et en entendant les gens commencer de râler autour de moi, j'eus envie de rire. Heureusement, se fut elle qui s’avança vers moi et qui prit la parole. Alors qu'elle me rafraîchissais la mémoire, un doux sourire s'afficha sur mon visage. Heureusement que j'avais finis ma bouche, sinon j'aurais encore eu plus l'air bête.

Bonjour, oui c'est bien moi, j'étais l'ambulancier et ensuite votre médecin. Enchanté Sobhian, moi c'est Andrew et vous n'avez pas besoin de me remercier, après tout je n'ai fais que mon devoir. J'espère en tout cas que vous n'avez pas de séquelles.

Je lui serras la main, toujours un sourire sur les lèvres et c'était maintenant une évidence. Je me rappelais parfaitement de ce jour-là. J'avais bien crus qu'aucun des blessés n'allaient survivre, c'était comme on le dit, un jour de poisse. Mais heureusement, au final tout le monde s'en était sortit, même si certains avaient été plus touchés que d'autres. La jeune femme qui se trouvait en face de moi, n'avait pas eu grand chose, simplement une coupure sur le front et un léger traumatisme crânien.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyMer 11 Jan - 16:02





« Le hasard peut bien faire les choses
de temps en temps. »
Ce regard qui semblait se poser sur moi, il m'était inconnu, avait eu comme effet de me faire un brin peur, puis une fois le gars en ligne de mire, c'était fini. Il me rappelait l'ambulancier ou le médecin qui m'avait aidé pendant cette tragédie. Je le voyais stoppé au milieu du trottoir, totalement immobile et je pouvais percevoir l'énervement des autres passants. Oui, je suis allée vers lui, il le fallait bien, avant qu'on ne puisse en faire une statut de cire. Et je brisais la glace, voulant m'assurer que je ne voyais pas des géants sexy partout. Ce serait vraiment utile d'en être sure, non ?

« Bonjour, oui c'est bien moi, j'étais l'ambulancier et ensuite votre médecin. Enchanté Sobhian, moi c'est Andrew et vous n'avez pas besoin de me remercier, après tout je n'ai fais que mon devoir. J'espère en tout cas que vous n'avez pas de séquelles. »

Lui souriant tandis que nous nous serrions la main, j'étais contente qu'il se souvienne de moi. Pourquoi ? Parce que si il m'avait oublié, moi je devais dire quoi ? Excusez-moi j'ai du me tromper... Ce que je détestais dire soyez assuré, je n'aimais pas me tromper, bizarre, non ? Ou pas. J'avais l'habitude d'avoir raison, ou plutôt ma règle numéro un m'interdisait d'avoir tort. La règle numéro deux ? Comme bon nombre de personnes c'est de se référer à la numéro un à savoir que j'ai toujours raison, même quand j'ai tort. Vous voyez le genre. (a). Des séquelles ?

« Ravie de vous rencontrer Andrew. » J'étais sincère. Sans son intervention il y avait de fortes chances pour que j'ai pété un câble auprès de mon frère qui aurait voulu faire la peau à ce malade qui m'avait kidnappé ce jour là. « Rien qu'un psychologue ne pourrait pas réparer. » Lui dis-je en réponse à ses espérances. Pourquoi un psy ? Parce que maintenant j'avais développé des phobies, la nuit, je me réveillais souvent, si bien que de temps en temps mon frangin dormait avec moi pour me rassurer par sa présence et n'oublions pas ces peurs inconscientes que tout cela ne recommence.

Que c'était-il passé ce jour là où ce ne fut pas que mon jour de malchance ? Facile. Un malade qui n'y connaissait rien au kidnapping de journaliste m'avait eu en bas du journal. Il n'avait guère peiner à ce que mon frère m'ait offert une montre GPS avec sa super idée d'être le frère de l'année qui s'assurait que rien n'arriverait à sa petite soeur. Voilà où un mois de boulot était passé... Et lors de l'intervention, un bus avait explosé, causant un bouchon d'une grosse ampleur avec de nombreux blessés. Moi ? Mis à part psychologiquement et quelques coupures sur le front et un léger traumatisme crânien, je m'en étais pas si mal sortie. Ma psy vous le dira...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyMer 11 Jan - 16:25




Dès que j'avais reconnu la jeune femme qui m'avait tant intrigué quelques secondes plus tôt, la scène où nous nous sommes rencontrés me revint malgré moi en mémoire. Ce genre de souvenirs, si je l'aurais pu, je les aurais effacés de ma mémoires, car se ne sont pas toujours des choses qu'on aimerait avoir en tête, surtout dans un tel moment. J'avais beau me concentrer sur la voix et le sourire de Sobhian, rien n'y faisait je voyais encore et toujours la scène. Des voitures en flammes et retournées sur le toit, des gens hurlant de peur et d'angoisse et surtout j'entendais parfaitement les gémissements des personnes blessées. Le métier que je pratiquais n'était réellement pas rose tous les jours et je me demandais comment je faisais pour ne pas me rendre chaque soir chez un psychologue pour parler de ma journée, traumatisante. l'un des seuls points positif qui se trouvait dans ce genre de métier était le salaire. Et oui, plus le métier était dangereux et plus on touchait en fin de mois. Comme s'il voulait nous faire du chantage pour qu'on ne démissionne pas. Me mordant légèrement l'intérieur de la joue, je revins enfin dans la réalité et j'en fus soulagé.

Un petit sourire sur le coin de mes lèvres, j'écoutais la dénommée Sobhian répondre à ma question, qui pouvait paraître légèrement bizarre. Mais que voulez-vous, quand on est médecin/ambulancier, les réflexes sont toujours présent, même en dehors des heures de boulot. J'aquiessais lentement à ce qu'elle me dit et fut quand même un peu étonné de sa réponse. Apparemment le kidnapping dans lequel elle c'était retrouvé l'avait plus traumatisé que je ne l'avais pensé. Relâchant finalement sa main, je bus quelques gorgés de coca.

J'en suis réellement désolé. J'espère que cela ira vite mieux, car je sais que ce n'est pas tous les jours marrants ce genre de traumatisme.

Après ce que cette jolie blonde venait de me dire, je ne savais plus vraiment quoi dire. Je n'avais pas réellement l'habitude ce genre de chose, même en étant dans un métier social. D'habitude c'était plutôt les infirmières qui était confrontées à ces problèmes. Je déposais mon regard quelques secondes sur mon hot dog qui était toujours en train de refroidir dans ma main et sur le coup, je n'eus plus réellement faim. Heureusement pour moi, une poubelle se trouvait à proximité de moi, je pu donc jeter mon repas à l'intérieur. Mettant ensuite ma main libre dans ma poche de ma veste, je replongeais mon regard dans le sien, regard que je trouvais plutôt hypnotisant.

Sa vous diras de vous promener ?? Je commence à avoir des fourmis dans les jambes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyJeu 12 Jan - 12:16





« Le hasard peut bien faire les choses
de temps en temps. »
Les présentations faites, les gens qui arrêtaient plus ou moins de se plaindre de l'immobilité de mon ambulancier/médecin préféré, à savoir le seul que je connaissais d'un côté... Je parlais avec humour de mon état émotionnel. Oui, si un jour je voyais un psy, il aurait de nombreuses choses à me dire quant à mon état psychologique. Moi devenu parano dans certaines occasions ? Certainement. J'avais de bonnes raisons, non ? Nos mains n'étaient plus en contact et regrettant lorsqu'il but un peu de coca de ne pas en avoir pris un -zéro calories bien sur xD- je me promis d'arranger ça au prochain endroit où je pourrais en trouver.

« J'en suis réellement désolé. J'espère que cela ira vite mieux, car je sais que ce n'est pas tous les jours marrants ce genre de traumatisme. »

J'haussais les épaules. Le passé était le passé. Le présent le présent et le futur... vous me suivez. Je ne voulais guère qu'on me prenne en pitié parce que j'avais vécu, je ne pouvais rien faire pour changer ça, mis à part tenter de surmonter tout ceci et me consacrer à quelque chose pour penser à autre chose. Le travail était un super moyen pour m'évader, cette envie de dire la vérité avait augmenté et les meurtres ne semblaient pas s'arrêter. Andrew finit par jeter son hot dog à la poubelle et un instant je crus que ce ne soit de ma faute. L'avais-je dégouté de son hot dog ? Pour finalement me perdre dans ses yeux, bien que techniquement du haut de ma petite taille, j'avais par chance du mal pour le voir sous son meilleur jour : en face, à égalité, ce que vous voulez.

« Sa vous diras de vous promener ?? Je commence à avoir des fourmis dans les jambes. »

Je fus surprise par cette demande, mais enchantée intérieurement. Ne pouvant sourire fortement au lieu de rire face à cette histoire de fourmis dans les jambes. Je ne pouvais guère comprendre cette envie que j'avais de dire oui. Oui... C'était totalement étrange mais j'acquiesçais tout de même. Ma pause déjeuner ? Elle allait être réellement prise, mon boulot ? Sur ce coup là, je reviendrais sur mes pas à la suite de cette promenade pour interroger les voisins de la victime et tenter d'avoir plus d'indice quant à ce qui avait bien pu arriver. Rangeant mon déjeuner dans mon sac.

« Pour vos jambes, je ne peux que dire oui. »

Lui avais-je répondu en commençant à marcher avec lui, mes mains dans les poches de ma veste de tailleur, je me surprenais parfois à jeter des regards vers le géant. Je ne pouvais guère faire autrement de toute façon. Pourquoi aurais-je dit non à celui qui m'avait fait du bien lorsque c'était arrivé ? Il m'avait rassuré et en plus de cela cela me faisait sortir le nez de mon ordinateur, de ce meurtre affreux qui avait eu lieu non loin de là. Oui, c'était pas plus mal que je me promène en charmante compagnie. De toute façon, y avait rien d'autres à faire, donc j'avais bien fait.

« C'est votre heure de pause déjeuner ? »

Lui demandais-je, curieuse de savoir ce qu'un ambulancier/médecin pouvait bien faire en pleine rue mis à part ça. Remarque si il avait été en uniforme peut-être aurais-je pu trouver non loin un camion d'ambulancier et vu un coéquipier ou autre... Mais il n'y avait rien de tout ça, je n'en avais guère vu en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyVen 13 Jan - 9:26




J'avais imaginé beaucoup de scénarios pour ma pause déjeuné, mais pas celui-ci. Après tout, qui aurait pu prévoir qu e j'allais rencontré une ancienne patiente et que nous allions commencer de sympathiser. En tant normal, nous n'avons pas le droit de sympathiser avec les personnes que nous soignons, mais d'un point de vu logique, Sobhian n'était plus ma patiente, en tout cas pour le moment, donc je n'enfreignais aucune loi. Et même si c'était le cas, je n'aurais pas fais marche arrière, car j'avais réellement envie de la connaître. Elle avait un petit air plutôt mystérieux qui me plaisait beaucoup et qui m'intriguait en même temps. Depuis la mort de mon ex femme, bien avant le vœu fait durant le passage en l'an deux mille, je n'avais plus fait la connaissance de nouvelles femmes. J'avais donc l'impression d'être un adolescent qui entre dans la puberté et qui découvre la gente masculine. Je sentais bien qu'un sourire béas était sur mon visage et je ne pouvais rien faire pour changer d'attitude. Qui sait, peut-être que dans quelques minutes, la blondinette allait me prendre pour un fou de sourire comme ça et elle allait prendre les jambes à son cou. Depuis que je me trouvais en face d'elle, mon appétit d'ogre avait disparu, chose plutôt étonnante, vu qu'en temps normal je ne sautais jamais un repas et surtout pas celui de midi. Je jetais donc le restant de mon hot dog, me demandant si j'allais retrouver l'appétit avant de retourner bosser.

Pour me changer un peu les idées et surtout pour arrêter de faire râler les passants, je lui proposais de marcher et comme excuse, je ne trouvais rien d'autre que les fourmilles dans les jambes. Pitoyable ?? Peut-être bien, mais sûr le moment, rien d'autre n'avait traversé mon petit cerveau. Quand je vous disais que j'avais l'impression d'être un véritable adolescent, je ne vous mentais absolument pas. Bien vite, j'eus une réponse de sa part et celle-ci me fit sourire, vu qu'elle n'avait pas gobé mon histoire, mais qu'elle faisait tout pour croire que oui. Je laissais un très léger rire s'échapper d'entre mes lèvres et lui fis un de mes plus beaux sourires

Mes jambes vous remercie d'avance.

Sans réellement savoir où allais terminer notre ballade improvisée, nous avancions dans les rues de la villes, évitons chacun notre tour les passants pressés de retourner travailler ou d'aller manger un petit quelque chose. En tant normal j'étais l'un d'entre eux, mais grâce à Sobhian, j'avais, pour une fois, envie de prendre mon temps. Mon regard n'arrêtait pas de se poser sur elle, sans savoir quoi dire pour continuer la conversation. Je n'avais jamais été doué pour parler de tout et de rien, et une nouvelle fois cela se voyait. Un très léger soupir s'échappa d'entre mes lèvres, tellement peu audible, que la jeune femme ne l'avait très certainement pas entendu, en tout cas je l'espérais car sinon elle avait du penser que j'étais en train de m'ennuyer en sa compagnie, ce qui était totalement faux. Heureusement pour nous deux, c'est elle qui cassa le silence qui c'était installé et tout en l'écoutant attentivement, je bus quelques gorgées de mon coca, que j'avais quasiment finit. J’acquiesçais lentement à sa question.

Et oui. Heureusement d'ailleurs, car je m'ennuyais ferme dans le local des ambulanciers. Et vous, vous avez également votre pause ??

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps EmptyVen 13 Jan - 23:03





« Le hasard peut bien faire les choses
de temps en temps. »
La situation pouvait paraître étrange vu de l'extérieur selon moi. Mais vu de l'intérieur encore plus. Pourquoi ? Cela me regardait. Mais les passants se calmaient, bien que se balader dans cette ville à l'heure de la pause déjeuner et s'arrêter en plein milieu de la chaussée n'était pas le truc à faire selon moi. Mais j'avais fait de même, imitant Andrew. Je ne pouvais m'empêcher de penser à ces paroles : des fourmis ? La première fois qu'on me l'avait faite en y repensant. Mais je ne pouvais nier que ça en était amusant et que marcher ne nous ferait pas de mal... Surtout si on arrêtait de déranger les pressés de la vie qui reprenaient soit leur boulot soit allaient manger pour reprendre ensuite.

« Mes jambes vous remercie d'avance. »

Je lui adressais une légère courbette, pour lui montrer le plaisir que ça me faisait d'avoir ces remerciements. Je m'amusais pour une fois avec un inconnu... C'était agréable. Sincèrement. Je ne perdais pas mon sourire le long de notre balade. Mes pensées dérivant à bons nombres de choses. Mon frère. Si il s'était rétabli de sa grippe. Faudra-t-il que je lui amène du lait de poule, du miel et de la soupe au poulet, comme le ferait maman si elle n'était pas avec papa en croisières. La joie de ne pas être célibataires surement... Quoique, cela ne me déplaisait pas non plus. Le boulot était mon homme, mon mari. C'était déjà bien, non ? Mon regard avait fait des allers retours entre la route et lui, surprenant semble-t-il quelque chose... Non, j'avais du rêver. Décidant de tuer le silence, je ne voulais guère bousiller ce sentiment de faire quelque chose que j'appréciais à cause de l'ennui, non, je ne le voulais guère, je lui posais une question. Évidente au premier abord, mais qui au moins avait le mérite d'entamer la conversation.

« Et oui. Heureusement d'ailleurs, car je m'ennuyais ferme dans le local des ambulanciers. Et vous, vous avez également votre pause ?? »

J'acquiesçais. Bien que pour une fois, j'en prenais réellement une : de pause. D'habitude, je la prenais, mais pour travailler. Vous me direz alors que ce n'est pas une pause déjeuner. Et je vous répondrais que c'est pas faux. Mais vu que j'en profitais pour me prendre un truc à manger sur la route, d'un côté ça concordait. J'avais tendance à utiliser le « techniquement » pour contre-dire quelqu'un, avoir raison et éviter d'avoir tort, bien que faut pas oublier ma règle numéro une et numéro deux. M'arrêtant l'espace d'un instant, lui adressant un regard intrigué, je finis par me remettre en route, non, peut-être que je lui demanderais à un autre moment. Ma curiosité naturelle avait le temps pour se ramener... Plus tard.

« Oui, même si normalement je l'avais prise pour travailler et mener mon investigation quant à un crime non loin d'ici. » Lui dis-je en haussant les épaules. Comme si enquêter sur des crimes était très commun. Bah pour moi en fait... c'était le cas. Je ne savais pas comment il le prendrait, c'est donc pour ça que je surveillais sa réaction. Peut-être me prendrait-il pour une psychopathe ? Ou bien pour une flic ? Comprendra-t-il de suite que je suis journaliste ou n'en avait-il rien à cirer ? « Mais je préfère me balader avec vous quand j'y pense. » Crus-je bon d'ajouter sincèrement, de peur qu'il ne pense que me balader à ses côtés interférait avec mon boulot. Pour une fois j'aurais une vraie pause déjeuner, et peut-être que j'y prendrais goût ? Ou peut-être que ce sera le miracle de cet ambulancier.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty
MessageSujet: Re: SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps   SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

SOBHIAN ✿ le hasard peut bien faire les choses de temps en temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» comment bien faire les choses
» hello. le hasard fait bien les choses
» Qu'est ce qui peut bien faire tomber mes goyaves
» Ryanair explique aux étudiants belges comment bien faire une valise
» Ce qu'on peut faire avec des palettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
GRAND LONDRES
 :: 
west end
-